Quelle est ma limite?

Les connaître, c’est les aimer. Peut-être est-ce un peu exagéré, mais lorsque vous comprenez les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada, vous obtenez une feuille de vérification pour réduire les risques associés à la consommation d’alcool.

Dans ces directives, un « verre » correspond à l’une des quantités suivantes :

wine
VIN
142 ml ou 5 ONCE
12 % d’alcool
beerBIÈRE
341 ml ou 12 ONCE
5 % d’alcool
cooler
CIDRE OU
PANACHÉ
341 ml ou 12 ONCE
5 % d’alcool
liquor
SPIRITUEUX
(vodka, rye, gin, rhum, etc.)
43 ml ou 1,5 ONCE
40 % d’alcool

Rappel : un « verre » correspond à une quantité moindre si la teneur en alcool est plus élevée.

Vous pouvez diminuer les risques à long terme pour votre santé en respectant la limite
suivante :

pour les femmes : dix verres par semaine, dont au plus deux verres par jour, la plupart des jours de la semaine.

pour les hommes : quinze verres par semaine, dont au plus trois verres par jour, la plupart des jours de la semaine.

Chaque semaine, prévoyez des jours sans alcool pour ne pas développer une habitude.

  • Diminuez vos risques de blessures et de méfaits en ne buvant pas plus de :

    pour les femmes : trois verres, en une même occasion.

    pour les hommes : quatre verres, en une même occasion.


    speacial
  • Dix situations au cours desquelles vous devez respecter la limite zéro. Évitez de boire lorsque :
    1. vous conduisez un véhicule; l'alcool et le volant ne vont JAMAIS ensemble
    2. vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir
    3. vous allaitez un enfant en bas âge
    4. vous devez prendre d'importantes décisions
    5. vous participez à des activités physiques dangereuses
    6. vous utilisez une machine ou des outils
    7. vous prenez un médicament ou d'autres substances qui interagissent avec l'alcool
    8. vous souffrez de maladies physiques ou mentales
    9. vous avez une dépendance à l'alcool
    10. vous êtes responsable de la sécurité d’autres personnes

    zero
  • En raison d'études scientifiques. Et parce que la vie n'est pas juste.

    Il y a trois principales raisons selon lesquelles les directives sont différentes pour les femmes et les hommes.

    1. En moyenne, le poids des femmes est moindre que celui des hommes, et les personnes qui pèsent moins atteignent des taux d'alcoolémie plus élevés que les personnes qui pèsent plus.
    2. Aussi, kilo pour kilo, il y a moins d'eau dans le corps des femmes que des hommes; donc, même si un homme et une femme du même poids boivent la même quantité d'alcool, le taux d'alcoolémie de la femme sera supérieur.
    3. Enfin, les femmes ont moins d'enzymes métabolisant l'alcool et digèrent l'alcool autrement que les hommes.


    women
  • Ce sont des directives de consommation d'alcool à faible risque, et non sans risque. C'est un fait que les risques augmentent lorsqu'on consomme de l'alcool.

    La plupart des Canadiens savent que la consommation d'alcool augmente les risques à long terme de maladies comme la cirrhose du foie, l'hypertension artérielle, les accidents vasculaires cérébraux, l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale et certains types de cancer.

    Mais, savez-vous que la consommation d'alcool comprend des risques à court terme? La consommation d'alcool augmente les risques de blessures en raison d'accidents de la route, de chutes et de comportement abusif ou agressif. Elle augmente également les risques d'autres méfaits comme l'intoxication alcoolique, la perte de contrôle, la prise de mauvaises décisions ou les situations embarrassantes.

    Pour réduire les risques, consommez de l'alcool avec des personnes que vous connaissez et dans des lieux où vous vous sentez en sécurité. Respectez les limites de dix verres par semaine pour les femmes et de 15, pour les hommes.


    risks
  • Chaque verre augmente les risques.

    Les épisodes de forte consommation augmentent le risque de méfaits à court terme tels que des blessures et des intoxications alcooliques.

    Une limite hebdomadaire couvre une semaine, et non une journée.


    beer-cal-fr
  • Les directives proposent des limites, non des objectifs. Il est préférable de ne pas commencer à consommer de l'alcool ou à augmenter sa consommation afin d'atteindre la limite supérieure ou d'obtenir des bienfaits pour la santé. Les risques de la consommation d'alcool annulent les bienfaits pour la santé, particulièrement chez les jeunes adultes. Peut-être vaut-il mieux s'inscrire dans un gymnase?
    heath
  • Non, la dépendance à l'alcool est un problème de santé complexe et grave.

    Si vos habitudes de consommation d'alcool vous inquiètent, parlez-en à un médecin.

    Vous pouvez aussi communiquer sans frais avec la ligne d'information provinciale sur les dépendances chez les adultes de la Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances, au 1 855 662-6605.


    levels
  • Les Directives de consommation d'alcool à faible risque du Canada ont été conçues par une équipe de spécialistes internationaux et canadiens indépendants, en partenariat avec le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies.

    Toutes les provinces, dont le Manitoba, ont appuyé les Directives de consommation d'alcool à faible risque du Canada.

    La Régie des alcools et des jeux du Manitoba réglemente les industries de l'alcool et des jeux dans la province. La Régie a en partie pour rôle d'éduquer la population manitobaine au sujet de la pratique du jeu responsable et de la consommation d'alcool responsable.


    guidelines